Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Rappelons que La rubrique spicilège accueille ces contributions qui, traitant d’objets singuliers, font le pari de problématiques originales, de questionnements de recherche émergents susceptibles d’interpeller les chercheurs de nos disciplines. Les auteurs ont vérifié, chacun dans leur spécialité, l’ancrage empirique de leur objet et largement anticipé les suites théoriques. Des débats, des croisements problématiques sont possibles. Sont explorées les courants et les tendances dans nos multiples spécialités disciplinaires avec le souci d’une grande ouverture internationale.

2Amine Sennouni examine l’impact des données informatiques dans les services d’information documentaire en prenant appui sur l’exemple de l’Institut Marocain de l’Information Scientifique et Technique (IMIST), de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM), et la Bibliothèque de l’Institut National des Statistiques et d’Économie Appliquée.

3De son côté, Thérèse Martin s’interroge, dans le cas d’étudiants de master, sur leurs pratiques de veille documentaire, sur développement de leurs habiletés pour faire fonctionner les outils du Web 2.0, ces compétences communicationnelles émergeant des pratiques sociales (le partage entre internautes) qui rendent féconde, dit-elle, la translittératie.

4En matière de pratique journalistique, Chantal Francoeur étudie les relations, parfois ambiguës, qu’entretiennent les journalistes avec les professionnels de la communication. Son étude s’appuie sur l’exemple de la presse et de la radio à Montréal.

5Dans une approche critique des médias et, plus spécifiquement, des technologies numériques, Maria Lucília Marcos (Universidade Nova de Lisboa), remet en cause les logiques « techno-centriques » et les formes non critiques de célébration au profit d’expérimentation et d’évaluation du potentiel, des attentes et de l'impact des réseaux numériques.

6Jean-Claude Sallaberry, revient, avec le même souci critique, s’inspirant entre autres de Luhmann, de Baudrillard, sur les risques pour la démocratie de l’autonomisation des « grands sous-systèmes », préconisant alors une théorie de l’institution dans le but « d’améliorer les outils théoriques qui permettent de modéliser le fonctionnement d’une société ».

7Oscar Motta Ramirez et Marlène Dulaurans soutiennent l’idée, à propos des militants associatifs de la communauté huitoto en Colombie, d’une forme de militance identitaire s’appuyant sur les ressources et les pratiques du web. L’enjeu est de valoriser la culture indigène, déconstruisant ainsi « les idées reçues autour du folklore indigène et de découvrir par une expérience interculturelle l’Amazone et ses multiples facettes ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gino Gramaccia, « Introduction », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 10 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 25 juin 2017. URL : http://rfsic.revues.org/2847

Haut de page

Auteur

Gino Gramaccia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page