Navigation – Plan du site
Manifeste pour un positionnement des Sciences de l’Information Communication (SIC) vis-à-vis des Digital Studies (DS) et autres mutations du numérique
Les SIC et le transhumanisme : une relation à construire…

Digital Studies, analyse du discours hypertextualisé et SIC

Justine Simon

Texte intégral

1Depuis les années 1980, l’analyse du discours occupe une place légitime et reconnue au sein des SIC (Bonnafous 2006). L’étude des pratiques discursives est devenue complémentaire à l’étude des pratiques médiatiques. Le développement de l’analyse de discours issus de dispositifs technologiques permet depuis peu de renforcer l’intérêt des SIC pour les mutations du numérique. Que ce soit dans une perspective d’analyse du discours numérique (Paveau 2013), d’analyse sémiologique des écrits d’écran (Souchier, Jeanneret et Le Marec (dir.) 2003), ou encore de rhétorique du texte numérique (Saemmer 2015), un besoin prononcé d’étudier la complexité de l’organisation des discours issus du web se fait sentir.

2C’est à travers la théorisation et l’expérimentation de la notion de « discours hypertextualisé » (Simon (dir.) 2016) – faisant partie d’un des projets émergents du pôle PIXEL du CREM1 – que nous voulons interroger la complexité du nouvel écosystème en perpétuelle mutation du discours numérique. L’analyse du discours hypertextualisé est un projet qui intègre les Digital studies. Ce dernier correspond à un discours augmenté par la présence d’un lien hypertexte, renvoyant vers un autre discours. L’approche se veut co-constructive et vise à souligner les interactions entre le social, le discours et la technologie. Le rôle du dispositif (Appel, Boulanger, Massou (dir.) 2010) est un élément saillant dans cette approche. Le dispositif technologique est une composante du contrat de communication. Il constitue un espace de médiation sociotechnique impliquant les notions de conception et d’appropriation. Dans ce cadre, il s’agit de saisir ce que le discours – et le dispositif technologique qui lui est intrinsèquement lié – fait à la société et conjointement ce que la société fait au discours technicisé. Le discours hypertextualisé correspondant à une activité langagière socialement située, la posture interdisciplinaire adoptée par les Sic s’impose en intégrant dans l’analyse la prise en compte des enjeux sociaux. En partant de l’analyse de la matérialité discursive, il est possible de comprendre les pratiques d’écriture et de lecture des discours hypertextualisés. L’étude de ces discours numériques peut ainsi autoriser une interprétation des pratiques dans l’interdisciplinarité (Krieg-Planque 2007). En fonction du dispositif étudié et de la posture adoptée (centrée sur la conception et/ou la réception), différents enjeux sont visés par cette forme de Digital Studies : comprendre la construction d’un événement politico-médiatique à partir de la structure hypertextuelle du dispositif (sites ou réseaux socio-numériques), saisir les phénomènes de circulation de l’information en réseaux, étudier les identités numériques façonnées, interpréter les figures de la lecture, ou celles d’usagers, etc.

3Dans le champ des Sic, l’étude du discours hypertextualisé est au final un moyen précieux d’interpréter des pratiques discursives nouvelles, ancrées dans différents types de dispositifs technologiques et envisagées comme composantes spécifiques de la vie sociale.

Haut de page

Bibliographie

Appel Violaine, Boulanger Hélène, Massou Luc (dir.), Les dispositifs d’information et de communication : concept, usages et objets, Bruxelles, De Boeck, 2010.

Bonnafous Simone, « L’analyse du discours », dans Olivesi S. (dir.), Sciences de l’information et de la communication. Objets, savoirs, discipline, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2006, pp. 213-228.

Krieg-Planque Alice, « Travailler les discours dans la pluridisciplinarité. Exemples d’une « manière de faire » en analyse du discours », dans Bonnafous S. et Temmar M. (éds.), Analyse du discours et sciences humaines et sociales, Paris, Ophrys, 2007, pp. 57-71.

Paveau, Marie-Anne, « Ce qui s’écrit dans les univers numériques », Itinéraires, 2013, vol. n° 3. Accessible en ligne sur http://itineraires.revues.org.bases-doc.univ-lorraine.fr/2313.

Saemmer Alexandra, Rhétorique du texte numérique, Paris, Presses de l’ENSSIB, 2015.

Simon Justine (dir.), Le discours hypertextualisé. Problématique de renouvellement des pratiques d’écriture et de lecture, Dossier de revue, Semen, 2016, n° 42.

Souchier Emmanuel, Jeanneret Yves, Le Marec Joëlle (dir.), Lire, écrire, récrire. Objets, signes et pratiques des médias informatisés, Paris, BPI-Centre Pompidou, 2003.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Justine Simon, « Digital Studies, analyse du discours hypertextualisé et SIC », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 10 | 2017, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rfsic.revues.org/2662 ; DOI : 10.4000/rfsic.2662

Haut de page

Auteur

Justine Simon

Maître de conférences, Université de Lorraine, CREM, EA 3476, Sciences de l’information et de la communication

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page