Skip to navigation – Site map
Manifeste pour un positionnement des Sciences de l’Information Communication (SIC) vis-à-vis des Digital Studies (DS) et autres mutations du numérique
Le Numérique : un nouveau milieu ?

Six thèses pour une approche communicationnelle d’un tournant

Franck Cormerais

Full text

11. Une période s’ouvre pour les SIC avec l’apparition des humanités digitales comprises comme un champ émergeant du savoir ; après les Lumières et les sciences expérimentales comprises sur le modèle encyclopédique, la vie de l’esprit est directement reliée aux opérations de manipulation des signes digitalisés.

22. La relation entre littératie et numératie organise les conditions possibles d’un rapprochement par les SIC entre langue de tradition et langue technique. C’est bien là le doublet de l’empirique et du transcendantal qui se trouve questionné et avec lui la révolution copernicienne du sujet connaissant. A ce titre, il faut réaffirmer qu’il semble préférable de parler d’Humanités Digitales plutôt que numériques pour souligner l’articulation entre l’ordre de lettre et du chiffre par le biais du digit (doigt) qui inscrit le présence du corps afin que le monde ne se réduise pas au nombre.

33. La séparation est à l’origine de la classification des savoirs depuis Aristote jusqu’à Auguste Comte. Au-delà de la question actuelle et légitime « Que fait la numérisation à ma discipline et à mes corpus ? », les concepts d’interdisciplinarité et de transdisciplinarité sont des vecteurs d’une mise en tension des savoirs par l’organisation d’un dialogue nécessaire au développement des études digitales dans le champ des Sic.

44. La séparation entre sciences « moles » et sciences « dures » marque l’incapacité à réaliser une approche globale des problèmes posés par la transformation des modes contemporains d’existence. Il n’y a pas accomplissement d’un progrès continu par accumulation du savoir mais des ruptures fréquemment enregistrées (Valéry, Husserl, Deguy). La séparation des sciences est le produit d’une double culture aujourd’hui à la source d’une grande désorientation qui repose sur une fondation écartelée entre une « réduction disciplinaire» sous contraintes et l’affirmation de la liberté absolue du libre arbitre.

55. Une troisième culture, autour de l’information et de la communication, se comprend comme la réalisation d’un engagement rationaliste qui opère avec les SIC une révision des grands partages de la modernité. Cet engagement repose sur une mise en œuvre d’une transdisciplinarité dont la réalisation suppose un nouveau régime de la preuve, c’est-à-dire incluant ses propres hétérogenèses, autour du partage des connaissances dans la résolution collective des problèmes, incluant le différend. C’est donc une conscience malheureuse qu’il convient de mettre en suspens : la liberté versus l’arraisonnement hérité d’une technoscience.

66. Le sens en procès et en incomplétude, dans la production et le partage des connaissances, implique une transformation des méthodes et des écritures dans une rationalité processuelle non limitée au calcul. Les Humanités Digitales, dans une acception large portée par les Sic, ont pour mission de participer après le « tournant linguistique » et pragmatique à un réveil du sommeil des sciences humaines et sociales. La nouvelle conditionnalité des intelligences collective implique la formation à une vie de l’esprit, indissociable des traces digitales. La recherche d’une intégration de la diversité est la clé d’une recomposition du dialogue. La réside l’importance pour les SIC d’une anthropologie d’un point de vue digital.

Top of page

Bibliography

Cormerais, Franck, « Humanités digitales, transdisciplinarité et entretrextualité. Éléments pour une organisation des corpus partagés », in Carayol Valérie et Morandi Franck (sous la dir. de), Le tournant numérique des sciences humaines et sociales, Bordeaux, Maison des sciences d’Aquitaine, 2015, p. 55-65.

Cormerais, Franck, « Humanités digitales et Ré/orgnanisation du savoir », in Le Deuff Olivier (sous la dir. de), Le temps des Humanités digitales, Limoges, fyp éditions, 2015.

Cormerais, Franck, Le Deuff, Olivier, « Le lettré du numérique dans la reconfiguration du savoir contemporain », Colloque Digital Intelligence, Nantes, septembre 2014

Drucker, Johanna, “Humanities approaches to graphical display” Digital humanities Quaterly, vol. 5, n° 1, 2001.

Hayles Katherine, How We Think: Digital Media and Contemporary Technogenesis. University of Chicago Press, 2012.

Top of page

References

Electronic reference

Franck Cormerais, « Six thèses pour une approche communicationnelle d’un tournant », Revue française des sciences de l’information et de la communication [Online], 10 | 2017, Online since 01 January 2017, connection on 30 May 2017. URL : http://rfsic.revues.org/2647 ; DOI : 10.4000/rfsic.2647

Top of page

About the author

Franck Cormerais

Professeur des Universités, Université Bordeaux Montaigne, Laboratoire MICA Équipe 3D, Sciences de l’Information

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Top of page