Navigation – Plan du site
Parutions

H2PTM’15 : le numérique à l’ère d’Internet des objets, de l’hypertexte à l’hyper-objet, coordonné par Imad Saleh, Valérie Carayol, Sylvie Leleu-Merviel, Luc asson, Loan Roxin, François Soulages, Adeline Wrona, Manuel Zacklad et Nasreddine Bouhaï

Londres, ISTE Edition, 2015, ISBN : 978-1-78405-115-0 (papier), ISBN : 978-1-78406-115-9 (ebook)
Eloria Vigouroux-Zugasti
Référence(s) :

H2PTM’15 : le numérique à l’ère d’Internet des objets, de l’hypertexte à l’hyper-objet, coordonné par Imad Saleh, Valérie Carayol, Sylvie Leleu-Merviel, Luc asson, Loan Roxin, François Soulages, Adeline Wrona, Manuel Zacklad et Nasreddine Bouhaï, Londres, ISTE Edition, ISBN : 978-1-78405-115-0 (papier), ISBN : 978-1-78406-115-9 (ebook)

Texte intégral

1Cet ouvrage, coordonné par de nombreux chercheurs de renoms cités ci-dessus, a été publié dans le cadre du colloque Hypertexte et Hypermédias, Produits, Outils et Méthodes, ayant eu lieu en octobre 2015 à l’université Paris VII et plus communément nommé H2PTM’15. Cet ouvrage réunit l’ensemble des communications de la treizième édition du colloque.

2S’appuyant sur des analyses de haut niveau, ces travaux s’intéressent aux transformations apportées à la sphère Internet durant les dernières années, ouvrant par là même des objets et des perspectives de recherches nouveaux. Le web des objets est aujourd’hui l’aboutissement de ces évolutions, renouvelant les paradigmes liés à la sphère Internet, à l’hypertexte et à l’hypermédia. La multiplication des usages d’Internet et la densification des offres d’objets connectés supposent de nouvelles problématiques de recherche, appliquées ou théoriques, au sein desquelles s’inscrivent l’ensemble des propositions de cet ouvrage, réparties en thématiques pertinentes.

3La première partie est consacrée à l’hypertexte, à la navigation et à la recherche d’information. Les thèmes abordés au sein de cette partie font l’objet d’une présentation rigoureuse par les auteurs, permettant à chaque lecteur d’y trouver son intérêt, aussi bien les novices que les chercheurs confirmés. Justine Simon, par exemple, nous présente un article avisé sur la notion du discours hypertextualisé.

4La seconde partie traite des objets connectés, communicants et de l’innovation technologique au sens large. Ce chapitre est d’autant plus pertinent que le contexte actuel d’innovation technologique a des résonances au sein des innovations sociales et des innovations d’usages. L’exemple de Chris Dancy, l’homme le plus connecté du monde, sujet de la présentation de Marie-Julie Catoir-Brisson est tout à fait révélateur des évolutions de l’innovation technologique comme moteur d’innovations sociales et d’usages. Questions qui semblaient futuriste à la décennie passée, mais que les innovations technologies ont permis de créer.

5Cette question de l’innovation technologique nous amène naturellement à la troisième partie de l’ouvrage, présentant des travaux sur les médias sociaux, sur la culture et sur les pratiques numériques. L’effet des innovations, comme nous le disions, amène à l’émergence d’usages inattendus, à des représentations et à des évolutions culturelles innovants, comme les montrent les écrits de Vassili Rivron ou encore de Béatrice Drot-Delange.

6Le traitement de l’information, sujet de la quatrième partie de cet ouvrage, pose la question de la visualisation de ces dernières, impulsées par de nouveaux modèles technologiques et de nouveaux modèles d’usages innovants, qui font l’objet d’analyses pointues par les communicants du colloque sur cette question.

7L’évolution de la sphère numérique résonne également sur l’écriture et les œuvres littéraires, qui font l’objet de la cinquième partir de cet ouvrage. Les auteurs de cette partie, tels que Ji Eun Park, Samuel Gantier ou Gloria Awad, nous présente avec pertinence les nouveaux paradigmes posés par le numérique dans la littérature ainsi que les usages émergents qui en découlent.

8Nous ne pouvons aborder le sujet d’Internet ou des nouveaux usages sans faire référence aux pratiques collaboratives en ligne, qui offrent de nouvelles formes d’expression, de vivre ensemble ou de consommation culturelle, telle que présentée par Florence Andreacola et ses co-auteurs au sujet de la numérisation des musées, dans la sixième partie de cet ouvrage.

9L’apprentissage en ligne ou les jeux et les univers virtuels, sujet des septième et huitième parties de cet ouvrage, posent également de nouveaux paradigmes, offrent de nouvelles perspectives de recherches et de développement, en renouvelant les paradigmes et les frontières classiques entre ces thématiques, comme le soulignent Mohamed Lat Diop ou Sarah Labelle avec rigueur et pertinence.

10La dernière partie, et non des moindres, traite des humanités digitales qui, si elles présentent aujourd’hui de nouvelles opportunités de recherche, sont étroitement liées à l’histoire de l’indexation et aux archives, comme le mettent en valeur Olivier Le Deuff et Lénaïk Leyoudec.

11Pour synthétiser, nous soulignons, pour cet ouvrage, toute l’excellence scientifique : cet ensemble de communications donne à réfléchir sur des notions ancrées dont les évolutions récentes ouvrent de nouvelles perspectives de recherche pour qui souhaite les étudier.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eloria Vigouroux-Zugasti, « H2PTM’15 : le numérique à l’ère d’Internet des objets, de l’hypertexte à l’hyper-objet, coordonné par Imad Saleh, Valérie Carayol, Sylvie Leleu-Merviel, Luc asson, Loan Roxin, François Soulages, Adeline Wrona, Manuel Zacklad et Nasreddine Bouhaï », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 9 | 2016, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 29 avril 2017. URL : http://rfsic.revues.org/2432

Haut de page

Auteur

Eloria Vigouroux-Zugasti

Doctorante en sciences d l’information et de la communication à l’université Bordeaux Montaigne.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page