Navigation – Plan du site
Parutions

Anne Piponnier, Anne Beyaert-Geslin, Stéphanie Cardoso (coord. Par), Communication & Organisation. Design & Projet, n° 46

Presses universitaires de Bordeaux, décembre 2014, 330 p., 25 €
Céline Cholet
p. 330 p.
Référence(s) :

Anne Piponnier, Anne Beyaert-Geslin, Stéphanie Cardoso (coord. Par), Communication & Organisation. Design & Projet, n° 46. Presses universitaires de Bordeaux, décembre 2014, 330 p., 25 €

Texte intégral

1S’inscrivant pleinement dans les recherches actuelles de par leurs enjeux et objectifs, les notions de projet (démarche projet) et de design (co-design) investissent naturellement le champ de la recherche en communication. Ces deux notions constituent l’objet d’étude de ce numéro 46 de Communication et Organisation, nous permettant ainsi de les interroger, de les mettre en perspective au regard de nos pratiques sociales.

2L’individu, la collectivité, ceux qui constituent les parties prenantes sont au cœur des réflexions. Ils constituent le pivot où s’articulent les interactions, les interconnexions entre les hommes et leurs objets dans un domaine, un environnement, un contexte, un temps donnés. C’est un tout en circulation, où se joue la partition design-projet/projet-design.

3La notion de démarche design investit en effet de plus en plus l’ensemble des domaines professionnels, certains nous semblant même, à première vue, éloignés voire « étonnants ». On s’interroge ainsi sur le cheminement du processus design et sur celui de projet. Comment s’intègrent-ils et influencent-ils le travail des concepteurs et finalement celui de l’usager, destinataire-utilisateur et juge ?

4L’approche sémiotique réunit de façon pertinente ces articles pour en extraire les articulations, les points de jonction et disjonction, de continuité et discontinuité qui sont à l’œuvre. Elle formalise les attentions et intentions, et participe comme clé de compréhension.

5Les contributions sont aussi différentes que complémentaires et nous invitent à envisager le projet et le design ensemble, non pas comme des notions qui s’opposent mais plutôt qui dialoguent, chacune conservant ses propriétés, plus ou moins mouvantes.

6On parle ainsi de démonstration, de démarche, de dispositif, de dialectique, de pratique, de représentation, d’expérience, de visualisation, de storytelling, d’énonciation et de projection. On manipule, configure et reconfigure design et projet ; l’attente, le besoin de l’un, engage l’action, le faire de l’autre par le design.

7L’ordonnancement des articles offre une progression judicieuse abordant en premier lieu les notions même de design et de projet : S. Vial, E. Berger et R. Zaidi proposent ainsi un retour sur l’évolution temporelle et interdisciplinaire du design et du projet et des liens souvent étroits qui les unissent.

8Suit une mise en situation relative à des domaines spécifiques. Ces domaines sont d’abord ceux de l’architecture et de l’architecture d’intérieur où le design se présente comme une démarche naturelle. Mais les auteurs la dépassent en l’envisageant à partir de différents plans : P. Minier et V. Billaudeau, ainsi que F. Bouchareb proposent le design et le projet non seulement dans leur dimension formelle, mais également dans une dimension réflexive. La question de l’intentionnalité est prégnante comme celle de la perception, et se pose à partir des contraintes que le projet-design introduit pour convaincre et persuader.

9Design et projet sont également envisagés dans des domaines qui, jusque-là restent nouveaux voire peu investis. Les articles de N. Boutan, sur la question du curateur dans le cadre d’une exposition temporaire, jusqu’à celui de M. Deni, qui aborde le secteur médical et du bien-être, en passant par les data avec l’article de V. Lloveria ou de l’édition avec celui d’A. Monseigne, nous engagent dans un renouvellement de la pensée par l’approche design. Chacun, dans son domaine d’action, envisage le design et le projet dans une stratégie organisationnelle et communicationnelle, et souligne le travail de production, de création et de stabilisation de signes, dans un cadre défini, pour construire un langage commun, une pratique commune.

10Par leurs différentes approches, les contributions confèrent à l’ouvrage toute sa richesse, sa qualité et sa rigueur pour envisager les problématiques du design/projet. Les textes répondent aux besoins de lisibilité et de recherche de solutions dans une stratégie autant fonctionnelle qu’énonciative. Le lecteur est ainsi engagé dans une réflexion rétrospective et prospective des pratiques sociales et des usages à travers une recherche commune à tous, celle de saisir le sens pour faire sens.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Cholet, « Anne Piponnier, Anne Beyaert-Geslin, Stéphanie Cardoso (coord. Par), Communication & Organisation. Design & Projet, n° 46 », Revue française des sciences de l’information et de la communication, 8 | -1, 330 p..

Référence électronique

Céline Cholet, « Anne Piponnier, Anne Beyaert-Geslin, Stéphanie Cardoso (coord. Par), Communication & Organisation. Design & Projet, n° 46 », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 8 | 2016, mis en ligne le 09 mars 2016, consulté le 18 août 2017. URL : http://rfsic.revues.org/1926

Haut de page

Auteur

Céline Cholet

Doctorante, Université Bordeaux-Montaigne – laboratoire MICA

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue française des sciences de l’information et de la communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page